Consultance en sécurité

Pour télécharger la nouvelle loi (projet adopté par la chambre) sur la sécurité privée et particulière




Le Service Public Fédéral Intérieur nous autorise via un arrêté ministériel à fournir à des tiers des services de conseil pour prévenir des délits contre les personnes ou les biens, y compris l'élaboration, l'exécution et l'évaluation d'audits, analyses, stratégies, concepts, procédures et entraînements dans le domaine de la sécurité (cfr la loi sur la sécurité privée et particulière du 10 avril 1990 article § 6).  
 
Notre autorisation de consultance en sécurité peut être obtenue sur simple demande via notre page contact ou via le site VIGILIS sur l'onglet consultance en sécurité.  
 
Par conséquent, nous sommes habilités à évaluer votre niveau de sécurité et à vous aider à l'améliorer. Nous analysons et testons l'ensemble de vos moyens de sécurité afin de répondre précisément à l'exgience visée.  
 
Malheureusement, nous ne sommes plus à l'abris dans le climat actuel d'insécurité. Vos clients et votre personnel sont en droit de vous demander une sécurité optimale. Nous pouvons vous accompagner afin d'atteindre cet objectif grâce à notre entreprise de consultance en sécurité.  
Nous pouvons également vous accompagner pour prévenir les vols sous différentes formes, qu'ils soient accompagnés de violence ou pas.  
 
Nous sommes devenus des spécialistes en matière de prévention des holds-up et des traumatismes suivant les conseils que nous vous offrons.  
 
De nombreux clients nous font confiance, pourquoi pas vous?  
 
Pour une prise de contact gratuite, une seule adresse : info@temporis.biz  
 
Attention : Notre métier de consultant en sécurité est protégé par la loi du 10 avril 1990 et par la Direction de la Sécurité Privée du Service Public Fédéral Intérieur en inscrivant dans la loi le texte à l'article 4 § 2 : "Nul ne peut offrir les services d'une entreprise de consultance en sécurité ou se faire connaître comme telle s'il n'a pas été préalablement autorisé par le ministre de l'Intérieur après avis de la Sûreté de l'Etat et du procureur du Roi du lieu d'établissement de l'entreprise et, à défaut, du ministre de la Justice.  
 
Le ministre de l'Intérieur peut octroyer, sur la base d'un certificat de qualité qu'il aura déterminé, un label de qualité à une entreprise de consultance en sécurité qu'il a autorisée."